« … ) au départ, je craignais une lecture un peu laborieuse ; le milieu équestre m’est parfaitement étranger, et au premier abord j’ai trouvé le dessin de la couverture un peu bizarre. Et puis au fil des pages,  j’ai été bluffée par les descriptions, tant des paysages que des personnages, et pour finir il m’est apparu que le dessin de la couverture représentait parfaitement ce « maître de manège »»

Monique.